FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Réduction de 15 % de la consommation d'électricité pour le quartier parisien de La Défense

Réduction de 15 % de la consommation d'électricité pour le quartier parisien de La Défense

(photo: <a href='https://nl.123rf.com/profile_oskanov'>oskanov</a> - 123RF)
(photo: oskanov - 123RF)

Paris La Défense est le plus grand quartier d'affaires d'Europe avec 3,84 millions de mètres carrés de bureaux. En collaboration avec RTE (gestionnaire de réseau), IFPEB (L'Institut Français pour la performance du bâtiment - organisme d'accompagnement de la transition énergétique) et la Chambre de Commerce et d'Industrie des Hauts-de-Seine, près de 400 représentants d'entreprises, de propriétaires et de gestionnaires de bâtiments de La Défense se sont réunis. Ils sont parvenus à un objectif commun : réduire de 15 % la consommation d'électricité du district d'ici la fin de l'hiver.

Outre 3,84 millions de m² de bureaux, ‘Paris La Défense’ compte également 59 000 m² d'espaces de coworking et 245 000 m² de commerces. Il y a 500 entreprises implantées, dont 15 entreprises du classement Fortune Global 500. Plus de 180 000 salariés y travaillent chaque jour.
Georges Siffredi, président de Paris La Défense, voit dans la crise énergétique actuelle une incitation à transformer les contraintes en opportunités : « En visant une réduction de 15% de la consommation d'électricité dans le quartier, nous nous fixons un objectif ambitieux mais atteignable ». C'est ce qu'a prouvé la première édition du ‘Cube Paris La Défense’, un concours où les entreprises participantes ont prouvé avoir déjà économisé en moyenne 13 % d'énergie par an.

Programme en 4 actions
Avec un plan en 4 actions, le quartier d'affaires vise à répondre aux enjeux à court et à long terme de l'approvisionnement en électricité.

  1. Eteindre les bureaux et les immeubles la nuit : cette action, à forte valeur d’exemplarité, répond à des impératifs réglementaires et favorisera la sensibilisation aux bonnes pratiques des entreprises et de leurs salariés.
  2. Réaliser un diagnostic des installations techniques et des outils de gestion centralisés afin d’assurer un meilleur usage des dispositifs existants, des économies d’énergies substantielles étant accessibles par la simple optimisation de ce qui existe déjà.
  3. Baisser de 1 ou 2 degrés la consigne de température des locaux, que ce soit dans les immeubles de bureaux ou dans les hôtels du territoire.
  4. Dans le cadre de la crise énergétique actuelle, en cas de signal rouge Ecowatt*, optimiser l’utilisation du chauffage dans les bâtiments (baisse des température et décalage des horaires de chauffe), éviter la recharge des véhicules électriques sur les heures de pointe, et limiter les consommations à partir de 18h pour les locaux inoccupés (éclairage, chauffage, ventilation). * Ecowatt est le "baromètre énergétique" français, un système d'alerte qui permet d'éviter les ruptures d'approvisionnement en électricité en lissant les pics de consommation.

D'ici 2030, le quartier Paris La Défense s'est également fixé l'ambition de diviser par deux les émissions de CO2.

Eduard Codde
03-10-2022