FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » La rémunération flexible devient un atout majeur

La rémunération flexible devient un atout majeur

(photo: <a href='https://nl.123rf.com/profile_rummess'>rummess</a> - 123RF)
(photo: rummess - 123RF)

Selon 43 % des entreprises, le salaire – le salaire brut et les autres éléments salariaux - est la principale raison pour laquelle leur personnel ne change pas d’employeur. Six entreprises sur dix déclarent avoir vu des travailleurs partir parce qu’elles ne pouvaient pas satisfaire leurs exigences salariales. C’est ce qui ressort de l’enquête employeurs biennale menée par l’entreprise de services RH ACERTA auprès de plus de 500 entreprises. Pour répondre aux attentes salariales des employées dans un marché du travail tendu, la rémunération flexible est avancée comme l’une des principales priorités de l’après-coronavirus.

Aujourd'hui, moins de la moitié des employeurs (46 %) laissent les travailleurs choisir leur package salarial. Cela concerne aussi bien les grandes entreprises que les PME d'au moins 5 salariés. Audrey Gijbels, expert RH chez Acerta Consult, explique : « Dans un marché du travail tendu, même après la crise du coronavirus, il sera plus important que jamais pour les entreprises de permettre aux travailleurs d’avoir leur mot à dire sur la façon dont ils veulent être rémunérés. Je pense que ces choix individuels de rémunération deviendront rapidement plus populaires. Les choix faits par les travailleurs sont, bien entendu, très personnels et dépendent, par exemple, de la phase de vie et des circonstances dans lesquelles se trouve le travailleur au moment de son choix. Le fait d’avoir ou non des enfants peut par exemple avoir une influence sur l’importance des vacances, notamment sur la quantité de congés et le moment de les prendre. En revanche, une fois que les enfants ont quitté la maison, les attentes en matière de vacances peuvent être différentes. »

Vive la voiture de société
La voiture de société (voiture salariale) reste l’avantage extralégal le plus fréquemment proposé. 62 % des entreprises qui permettent de faire des choix en matière de rémunération proposent une voiture salariale. Pourtant, le vélo de société commence aussi à se faire une place, et avec 33 %, il est désormais dans le top 5 des options de rémunération. Il est précédé par l’ordinateur portable (50 %), le smartphone (42 %) et l’assurance médicale (41 %). L'épargne pension individuelle est proposée par 28 % des employeurs.

Audrey Gijbels poursuit : « Le plan cafétéria est le système le plus souple permettant aux travailleurs de choisir la forme que prend leur rémunération. Ce système est avantageux tant pour l’employeur que pour le travailleur. Non seulement les travailleurs peuvent choisir entre de nombreuses options, mais ces options permettent encore de faire des choix plus précis. Il ne s’agit donc pas seulement de savoir si le travailleur veut une voiture de société ou non, mais aussi de savoir de quel type de voiture il souhaite bénéficier. Pour l’employeur, les frais salariaux restent les mêmes, peu importe les choix du travailleur. Le système n’engendre donc pas de frais supplémentaires. »
Eduard Codde
06-09-2021