FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Le travail est-il encore pris en considération ?

Le travail est-il encore pris en considération ?

(photo: <a href='https://nl.123rf.com/profile_gstockstudio'>gstockstudio</a> - 123RF)
(photo: gstockstudio - 123RF)

‘Le Facility Manager facilite le travail’: voici la manière dont nous avons souvent et de manière concise expliqué le métier aux non-initiés. Mais depuis la crise du Corona, le monde du travail et la sphère privée se sont mélangés, et il semble que l’attention accordée au travail proprement dit soit passée à l’arrière-plan. Pourtant, continuer à maintenir l’organisation opérationnelle reste toujours l’objectif principal. L’attention pour le lieu de travail, avec tous les aspects qui y sont liés, va toujours de soi, mais en raison de l’obligation de travailler à domcile, il n’a plus été possible de se focaliser sur l’équipement idéal du lieu de travail individuel, afin que chaque travailleur puisse réaliser ses tâches de manière optimale. Il a fallu improviser le télétravail, mais le familier clavier externe du portable, ou la ‘position du poste de travail’ qui place l’écran du portable à une hauteur visuelle ergonomique, sont restés au bureau.

Sans parler des double écrans extra-larges qui, pour certaines tâches, sont devenus presque essentiels. Le travail, aujourd’hui, est un assemblage de tâches, pour lesquelles –au sein du bureau- sont également aménagés divers espaces, correspondant à ces tâches. Or, à la maison, toutes ces tâches sont forcément réalisées sur quelques mètres carrés, et dans le pire des cas, sur un seul mètre carré de table de cuisine… Il n’y a plus du tout de déplacements comme au bureau entre les différentes sphères de travail adaptées, de sorte qu’il devient difficile chez soi d’adopter à chaque fois l’état d’esprit qui convient à chacune des tâches.

Travail et fonctionnement
Après la très longue période de télétravail obligatoire, chacun est d’accord pour dire que le télétravail doit faire partie intégrante du travail. Mais, en raison de la crise du coronavirus, est-ce devenu pour l’employé un droit acquis, avec un libre choix des jours et heures de travail ? Chaque entreprise doit veiller à assurer une continuité opérationnelle optimale, en ligne avec le cœur de métier ; et cela exclut la plupart du temps le libre choix total des travailleurs sur leur temps de travail. La garantie de l’opérationnalité doit être organisée à la fois au niveau de l’entreprise et de l’équipe.

Le défi pour les organisations consiste à organiser le travail de manière optimale en incorporant le télétravail. Il faut pour ce faire analyser au niveau individuel et au niveau de l’équipe quelle est la part individuelle et la part de collaboration, et comment faciliter idéalement celles-ci, afin de déterminer la répartition du temps de travail entre le bureau et la maison. Beaucoup de fonctions exigent des interactions à chaque moment de la journée de travail, ce qui rend difficile une répartition précise bureau/maison. Les organisations doivent bien réfléchir à ce qui les motive à faire venir leurs collaborateurs au bureau et à ce que ces derniers doivent y faire.

Vue sur l’équipement
L’employeur a peu d’emprise sur les propriétés physiques du lieu de télétravail, mais il importe d’accompagner au maximum l’équipement de celui-ci. Ceci est indépendant du financement de l’indemnisation du travail à domicile, de l’indemnisation des frais de l’employé ou de l’achat par l’organisation même. Lorsque les équipements destinés au lieu de travail à domicile sont payés par l’employeur, il est important de faire l’inventaire de ceux-ci, non seulement pour des raisons de comptabilité, mais aussi pour garder un aperçu du lien entre l’équipement et les tâches confiées au travailleur. L’inventaire est également un outil de gestion important pour planifier un éventuel entretien ou remplacement. Conserver un aperçu sur l’équipement permet aussi d’arranger un éventuel échange entre collègues, lorsque quelqu’un se voit confier un autre ensemble de tâches.

En gérant l’organisation des équipements de télétravail, on peut non seulement s’assurer que l’équipement correspond parfaitement au paquet de tâches, mais on peut aussi opter pour des produits durables, solides et conviviaux (« plug & play »). Cela permet d’éviter des pertes de temps, de la détérioration de matériel et par conséquent, des frais supplémentaires.
Eduard Codde
23-06-2021